L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) est un dispositif financier permettant d’obtenir un financement à taux réduit dans le but de vous aider à rénover votre logement et de prendre vos décisions de travaux en toute objectivité.

Depuis le 1er janvier 2014, un éco-prêt à taux zéro copropriétés est disponible.

Que peut-il financer ?

Votre prêt va financer la fourniture et la pose, par un professionnel, des matériaux et équipements nécessaires à la réalisation des travaux d’amélioration énergétique de votre logement.

L’entreprise qui réalisera les travaux garantira par l’intermédiaire du formulaire type « devis » que les équipements ou matériaux mis en oeuvre vous permettent de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro et le cas échéant du crédit d’impôt.

Vous pouvez également bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro pour :

– les frais liés à la maîtrise d’oeuvre (par exemple, un architecte) et d’étude thermique ;
– les frais éventuels d’assurance maîtrise d’ouvrage ;
– tous les travaux induits, réalisés par un professionnel, indissociables des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

  • Votre situation

Vous êtes propriétaire occupant, bailleur ou une société civile, vous êtes éventuellement en copropriété. Ce prêt est sans condition de ressources.

  • Votre logement

C’est une résidence principale construite avant le 1er janvier 1990. 
Attention ! Si vous choisissez l’option « performance énergétique globale », votre logement doit avoir été construit entre le 1er janvier 1948 et le 1er janvier 1990.

C’est un logement individuel ou collectif.

On ne peut obtenir qu’un seul éco-prêt à taux zéro par logement.

  • Une palette de travaux éligibles

Première option : le bouquet de travaux
Pour composer un bouquet éligible à l’éco-prêt à taux zéro, choisissez des travaux dans au moins deux des 6 catégories de la liste ci-dessous :

  • Isolation de la toiture (totalité de la toiture exigée)
  • Isolation des murs donnant sur l’extérieur (au moins 50% des surfaces)
  • Remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres  donnant sur l’extérieur et remplacement éventuel des portes donnant sur l’extérieur (au moins la moitié des fenêtres et portes fenêtres)
  • Installation ou remplacement d’un système de chauffage (associé le cas échéant à un système de ventilation performant) ou d’une production d’eau chaude sanitaire (ECS)
  • Installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

Deuxième option : amélioration de la performance énergétique globale de votre logement

Vous pouvez également bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro  si vous faites réaliser des travaux permettant d’atteindre les seuils de :

  • 150 kWh / m² et par an si la consommation conventionnelle avant travaux s’avère ≥ à 180 kWh / m² et par an,
  • 80 kWh / m² et par an dans toutes les autres situations.

N’hésitez pas à consulter ce guide pour connaître des exemples de travaux !

Source : Ademe